L’hydroélectricité

Qu’est ce que l’hydroélectricité ?

Grace à sa force motrice, l’eau qui coule dans une rivière peut faire tourner une turbine et produire de l’électricité qui est ensuite injectée sur le réseau électrique. C’est l’hydroélectricité. La force de l’eau dépend de la hauteur de chute d’eau et du débit de la rivière.

L’hydroélectricité peut être mise en œuvre à plusieurs échelles, du petit torrent au lac de barrage.

Loin des grands barrages hydroélectriques, la petite hydroélectricité concerne les installations d’une puissance inférieure à 10 MW et se distingue par la taille des ouvrages, modestes, et intégrés au paysage.

La petite hydroélectricité représente aujourd’hui :
– 10% de la production hydroélectrique en France
– 2250 installations en fonctionnement

C’est une « énergie décentralisée », adaptée aux territoires et proche des lieux de consommation.

 

Un potentiel de 10 TWh par an (cliquez pour en savoir +)

La petite hydroélectricité participe à la transition énergétique de la France. Le potentiel à ce jour encore inexploité est estimé à plus de 10 TWh/an. En combinant la capacité disponible à la compatibilité environnementale des projets, le ministère de la transition écologique a lancé trois appels à projets depuis 2016. Le soutien de l’Etat au développement de la filière s’affiche dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie adoptée en 2020.

Les centrales hydroélectriques de « basse chute »

Il existe deux types de centrales en fonction de la hauteur de chute d’eau et du débit de la rivière :

  • Les centrales de haute ou moyenne chute : elles exploitent un faible débit d’eau avec une dénivélation importante
  • Les centrales de basse chute : elles utilisent un important débit d’eau sous un dénivelé plus faible 

Dans des secteurs de plaine avec un dénivelé faible, la puissance de l’eau dépend du débit de la rivière. On implante la centrale de basse chute sur une rivière large avec une chute de quelques mètres seulement.

Le fonctionnement d’une centrale hydroélectrique

 Une centrale hydroélectrique de basse chute est composée de :

  • Un seuil
  • Une prise d’eau et un canal d’amenée
  • Une ou plusieurs turbines et alternateurs
  • La restitution de l’eau

Source : Guide pour le montage de projets de petite hydroélectricité, Ademe

Le seuil

Le seuil est un ouvrage qui retient l’eau. Il crée un dénivelé entre l’eau en amont et l’eau en aval. La plupart du temps, on s’appuie sur un seuil existant pour installer une centrale de basse chute.

La prise d’eau et le canal d’amenée

La prise d’eau est le lieu où une partie du débit du cours d’eau est prélevée. L’eau est ensuite acheminée via un canal d’amenée.

La turbine et l’alternateur

L’eau arrive à la turbine. L’eau qui descend fait tourner la turbine qui est reliée à un alternateur. Cela produit de l’électricité.

La restitution de l’eau

Après avoir actionné la turbine, l’eau est restituée au cours d’eau.

En savoir plus

Nous contacter

Vous voulez en savoir plus, écrivez-nous : cliquez ici.

Liens

Pour aller plus loin et vous informer voici une liste de sites ressources.

Sites Internet utiles pour en savoir plus

L’hydroélectricité
Site Internet du ministère de la transition écologique
Le site de la bibliothèque de l’ADEME
Site de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
Vidéo explicative

Sur le site de France Hydroélectricité – réalisée par Sciences & Co

La loi relative à la transition énergétique
Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015) 

Sites Internet nationaux sur la transition écologique

Le site de l’ADEME

Site internet de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie